Tournoi de lutte du chef de canton des bobos : Une compétition pour promouvoir le sport traditionnel

04 November 2017 Author :  

Le samedi 28 octobre 2017 à Bobo-Dioulasso, la ligue de lutte des Hauts-Bassins a animé une conférence de presse afin de porter à la connaissance de la population de la région des Hauts-Bassins et particulièrement celle de la ville de Sya de la tenue de la première édition du tournoi de lutte du chef de canton des bobo mandarè. La compétition se déroulera du 18 au 25 novembre 2017 sur la place wara-wara de la ville de Sya avec pour thème : « Sauvons notre patrimoine culturo-sportif ».

La lutte est un sport typique des sociétés africaines. Elle était très prisée par les jeunes car elle leur donnait un cadre d’expression et de divertissement. En effet, qui disait lutte, disait courage, observation, discipline, intelligence, tactique et respect des valeurs de la société. C’est pour remémorer toutes ces valeurs sociales et dans le but de redynamisation de cette discipline, que la ligue de lutte a co-organisé avec la chefferie coutumière des bobos manderè, sous la bénédiction de sa majesté le chef de canton, Sidiki Sanou, ce grand chalenge avec une connotation exclusivement sportive et culturelle.

Cette première édition du tournoi de lutte du chef de canton a pour objectif de promouvoir la lutte traditionnelle et surtout encourager les jeunes à s’engager dans sa pratique.

JPEG - 74.8 ko
Dr Oumar Tiemoko

Pour le président de la ligue de lutte, Dr Tiemoko Oumar Sanou, ce tournoi va permettre aux lauréats d’entreprendre dans divers domaines avec les récompenses qu’ils recevront. De plus, ils pourront avec l’aide de la ligue, rivaliser avec d’autres lutteurs sur le plan international. Et le premier de la catégorie poids lourd s’en sortira avec son prix et une ceinture qu’il mettra en jeux à l’occasion de la deuxième édition.
« Il s’agit de refonder des bases solides de la lutte traditionnelle dans les Hauts-Bassins en impliquant les autorités coutumières et les collectivités locales ; de valoriser l’athlète de lutte traditionnelle par des primes substantielles et en pérennisant ce tournoi et de créer l’engouement autour de ce sport en le transformant en sport de carrière », a laissé entendre le Dr Tiemoko Oumar Sanou. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

30 Views
Super User
Login to post comments
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…