Vie politique au Burkina : Albert Bamogo ou le super militant du MPP ?

04 November 2017
Author :  

Suppléant de Salifou Diallo, Albert Bamogo a repris le siège de député du défunt président de l’Assemblée nationale. Egalement maire de l’arrondissement 9 de Ouagadougou, il doit choisir entre les deux mandats. Ce qu’il refuse de faire, à la grande colère de l’auteur de ce texte ci-dessous.

Le Président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, Salifou Diallo, a tiré sa révérence le 19 Août 2017. Cet homme politique a marqué de façon exceptionnelle l’histoire du Burkina Faso les deux dernières décennies passées. Le meilleur hommage que l’on pourrait rendre au président Salifou Diallo est de travailler à promouvoir un Burkina plus démocratique basé sur le respect des textes et des lois que nous nous sommes imposés pour la marche de la société.

Savez-vous que le maire Albert Bamogo de l’arrondissement 9 de la ville de Ouagadougou est en passe de souiller la mémoire du président Salifou Diallo en foulant aux pieds les textes constitutifs du MPP ?

Eh bien, comme prévu par la loi, le sieur Albert Bamogo a hérité du poste de député de feu Salifou Diallo en tant que suppléant de ce dernier sur la liste du MPP aux dernières élections législatives passées. Une fois installé pleinement au poste de député, Albert Bamogo devait à son tour, selon les textes constitutifs et directifs du MPP se dessaisir de sa fonction de maire de l’arrondissement 9 car dans la dynamique de la promotion de l’ensemble des cadres du parti et de l’égalité des chances, il a été décidé d’interdire les mandats électifs cumulés au MPP.

Bonnes gens, voilà que contre toute attente, Albert Bamogo refuse de se dessaisir de son poste de maire arguant qu’il a de nombreux projets à terminer à l’arrondissement 9. Quelle aberration !

Comment un individu, fut-il puissant peut se dresser et mettre en cause une directive de son parti, le MPP, en mettant en avant ses intérêts propres et mercantiles ?
Ce comportement égoïste et de défi de Albert Bamogo envers le MPP, son parti, dans cette dynamique de changement est un affront qui doit être relevé de peur d’inculquer un mauvais exemple qui fera jurisprudence dans la gestion des ressources humaines au MPP.

La mémoire de Salifou Diallo ne saurait être souillée par ce comportement irresponsable de Albert Bamogo. Il appartient au premier vice-président du MPP, Simon Compaoré, de veiller au respect des textes et de la discipline au sein du MPP. Tout comportement d’insubordination doit être stoppé à temps avant qu’ils ne se transforment en règle de gouvernance désormais du MPP.

-  Non à la cumulation des postes électifs au sein du MPP !

-  Non à la souillure de la mémoire de Salifou Diallo par Albert Bamogo !

-  Oui à la contrainte de la direction du MPP dans la dynamique de dessaisir Albert Bamogo de son mandat de maire !

ILBOUDO David, militant MPP 
Arrondissement 9 de la commune de Ouagadougou

60 Views
Super User
Login to post comments
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…