Le promoteur du Reggae city festival, Sams’K Le Jah, a tenu un point de presse ce jeudi 9 mars 2017 à Ouagadougou. Cette rencontre visait à dévoiler les grandes lignes de ce festival qui se tiendra du 23 au 26 mars au palais de la culture Jean-Pierre Guingané.

Reggae city festival est un village 100% reggae et gratuit. Durant 96 heures, il sera animé, entre autres, par des concerts reggae, des projections de films, des conférence-débats et des expositions vente d’articles. « C’est sur des thématiques liées au rastafarisme, au reggae, à l’humanité de façon générale et à certaines problématiques qui concernent le continent africain », a affirmé le promoteur, l’artiste Sams’K Le Jah.

Reggae city festival vise également à fédérer la jeunesse et de faire de Ouagadougou une des plaques tournantes de ce mouvement. «  Nous souhaitons que lorsqu’on cite deux pays ou trois pays où le reggae vit que le Burkina Faso soit une référence. C’est ça notre combat de tous les jours », a  déclaré Sams’K Le Jah. Il informe que Nkulee Dube, la fille de Lucky Dube, prendra part au festival comme invitée d’honneur. « C’est pour nous un moyen de rendre hommage à son père à travers ce festival », précise le promoteur du festival.

Pour cette édition, c’est le maire central de la commune de Ouagadougou qui a été désigné comme parrain. « La ville de Ouagadougou est une ville hautement culturelle et se doit d’être accompagnée par les premières autorités communales » a-t-il expliqué.

Il ajoute que c’est une contribution du festival aux cotés des autorités communales à la sensibilisation sur des questions de santé publique au sein de la jeunesse comme la drogue, l’alcoolisme, des accidents de la route, des sachets plastiques, etc.

 

Ce festival ce déroulera du jeudi 23 au dimanche 26 mars 2017, à Ouagadougou. L’événement a rassemblé plus de 15 000 spectateurs en 2016 et le comité d’organisation veut atteindre le nombre de 20 000 festivaliers cette année. L’innovation majeure pour cette édition de 2017 c’est de passer de 72 à 96 heures avec un budget prévisionnel de 40 millions de F CFA.  Pour cet acte III, les artistes invités sont, entre autres,  Sana Bob, Jah Vérity, Kajeem, Nana Sabari, Jean Zoé, Nourath, Baliku, Z’mo, Adama Dicko.

En rappel, c’est en 2015 que le festival a vu le jour. Les deux premières  éditions ont connu la participation de grands noms de ce mouvement comme Tyrone Downie, Lascony, Naftaly ou Doumby Fakoly.

Jules César KABORE

Burkina24

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Aller au haut